LE MARCHE AUX ANDOUILLES !

torchons3.jpg  Et c’est repartit, à toute bombe, pas une minute de répit,  pour se positionner dans le PAF, et ainsi exister aux yeux de leur Roi, quitte pour les fous du Roi, à organiser un concours de la proposition la plus indécente.

Nous avons eu durant quelques jours, un concours inégalé d’andouilleries cosmiques , de propositions politiques imbéciles,  basées sur des réflexions et des analyses proches de celles qu’aurait pu avoir un poulet berrichon, et ce n’est pas gentil pour notre ami gallinacé, qui c’est vrai ne le mérite pas.

Je passe sur les réflexions , échevelées de tout les économistes sur la crise financière, et sur l’éternel refrain de celà va passer.

Puisque qu’après s’être gavé comme jamais, il serait normal que le marché se purge, tout ballonné qu’il était le bougre de l’ensemble des dispositifs qu’il s’était inventé pour s’inviter à la grande bouffe, jusqu’à s’en faire péter les bourses.

Mais voilà, quand le soir  les limites de la conneries sont laissées en plan par tout ceux qui tout les jours ont comme seule obstination de les repousser un peu plus loin , parfois en pleine nuit, des insomniaques en manque , les reprennent,  et avant le matin les posent  encore plus loin.

Histoire de bien montrer que dans la connerie elle même, et la façon de la porter c’est toujours  » no limits » .

Et là je dois dire le respect que j’ai, pour d’abords tout ceux et celles qui ont voté à la sauvette , de leur main droite , dans la nuit de vendredi 31 Octobre au 1er Novembre , le nouveau droit de pouvoir travailler jusqu’à soixante dix ans, pour tous !

Parce que si il y avait un prix Nobel de la connerie , alors  il faut de suite leur attribuer, parce que sinon nous ne sommes pas à l’abri d’une autre énorme décision  d’andouilles  , de jour comme de nuit .

Nous savons que l’infinie connerie  est vaste et insondable et  que dans la série qui est le  «  plus  con  » , le concours n’est jamais clos et les prétendants toujours nombreux.

Respect parce qu’il fallait oser, la veille de la fête des morts, envoyer le message à tout les vivants : qu’une belle vie n’est qu’une vie de travail, et que seule la mort permettra aux salariés de prendre un repos mérité, éternel, sans aucun coût pour le capital et les actionnaires , c’est bien celà l’essentiel.

Respect enfin, parce que ce « détail » voté par un groupe d’andouilles grabataires, en dit long sur le raisonnement politique, et sur la vision que ceux et celles ci ont du peuple fourmi que nous sommes.

Comme disait ma grand mère parfois de façon limpide en parlant de ce qu’elle appellait  » les intelligents :  » si le marché aux andouilles existait, ils en seraient non seulement les chefs mais ceux qui passent les commandes « .

Et chef du marché aux andouilles cela vous donne une position sociale non ? Quand à commandeurs des andouilles, alors là on tutoie tout simplement les dieux.

Et puis je l’ai vu le chef du marché aux andouilles, un soir ,  à la télé au 20H , petit, joufflu court sur patte, ramassé sur lui même comme une vielle chipolata bourrée de lécithine de soja ogm , même que la journaliste l’appelait Monsieur,  ou parfois Mr le Ministre.

J’ai compris qu’il y avait un putain de Ministre des andouilles, il parlait beaucoup comme une andouille , disait des trucs d’andouilles sur la liberté de travailler des fourmis , sur la longueur de la vie, sur le travail c’est la santé, sur ce qu’il entendait tout les jours lorsqu’il se promenait parmis ces amis andouilles, dans leurs réunions d’andouilles certes ! Mais triées sur le volet en bois d’ENA.

Ses paroles étaient ponctuées de regards gourmands, et de sourire pur porc, il à même pensé à rendre grâce à son Roi , quoi de plus normal dans ce royaume charcutier, ou seule aujourd’hui la farce est en vente et ou tout le monde est jambon, puisque beaucoup l’ont cru en mai 2007 et sont cuisinés a l’étouffée depuis.

 Il fallait le voir à l’oeuvre le petit andouille,  fier comme 100 g de rillettes d’oie toisant un simple pot de rillettes de porc du haut de leur étagère ,  ce tony-truand rappeller aux sujets du  royaume  que si une seule  andouille lui disait une connerie, même énorme , il se devait d’en tenir compte.

Ministre National des andouilles ça c’est un bon morceau de gras  !

Radieux comme un apprenti  boucher qui aurait réussi a ficeler son premier roti, ses petits doigts recourbés sur la table c’est durant plus de six minutes que celui ci , la voix cochonne énonça les milles façons de cuisiner  le monde du travail.

Il y a fort à parier que la vraie patronne du marché aux andouilles  celles du MEDEF , en couine encore comme une jeune truie qui découvre un verrat sous sa couette, sapé comme un  Ministre afublé de sa merguez sur le revers de son veston . Groinnnnnk !

Ce ministre qui doit lui , avoir au moins le mérite agricole,  rêve  peut être que dans l’étal de la charcuterie royale , c’est lui , andouille suprême ,  que le roi choisira de placer au centre , bien en vue entouré de quelques lardons et lardettes, une foie qu’il aura viré tout le gratton demi-sel du pauvre fillon.

ARBEIT !  JUSQU’A SOIXANTE DIX ANS ! ET PUIS APRES JUSTE MOURRIR………NOUS LES PAUVRES CONS !

Merci Monsieur le ministre, merci à ceux qui ont fait que cela devienne possible, merci à toutes les  qui nous gouvernent de ce pays d’inventer en moyenne deux a trois conneries par jour, mais celà ne nous fait vraiment pas rire, ou alors à mourir, mais pour cela je préfère le faire vieux, aprés une bonne longue retraite.

Quand a ce Ministre muet depuis plus de trois semaine, les bourses vides,  comme ses petits camarades de jeu, qu’il se rappelle la phrase de Coluche  » ce n’est pas parce qu’on a rien a dire qu’il faut ouvrir sa gueule « .

Le mieux pour ce  Ministre c’est de rester ce qu’il est : une flatulence visuelle du Roi , qui comme une flatulence, sent mauvais, et disparaît avoir été expulsé du fondement dont il est issu .

Un mini-proutt en quelque sorte, un pshittt sonore, une colique contrariée……..

Vous voulez une preuve alors  regardez  !

: 1,2, le Roi se concentre……. 

3 , le Roi pète : attention    je mets mon doigt dedans ! et voila …………

vive l’andouille !

Et nous c’est quand qu’on fait tout péter ?

 

ragondin1.jpgSLM 352 .

Derniers commentaires

 

Walter Lewino |
ROUGE AU COEUR |
Comité Agir Pour Prémilhat |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Menton, ...
| Pour Villiers 2012...
| NARROSSE, ou Clochemerle su...